Lettre à l’intention de la commission parlementaire sur le projet de loi no 10

Le Regroupement pour l’Avenir de La profession infirmière au Québec (RAPIQ) a fait parvenir une lettre à la commission parlementaire sur le projet de loi no 10 Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales. Cette lettre comporte 15 recommandations en lien avec le projet de loi. La voici: Lettre officielle PL10 2014 RAPIQ. (document PDF)

ÉNONCÉ DE POSITION NO. 2014-002

ÉNONCÉ DE POSITION NO. 2014-002 : Clientèle orpheline, interdisciplinarité et organisation des soins et services de santé de première ligne – Comment arrêter l’hémorragie ? Au cours des derniers jours, de nombreux éléments d’actualité ont rappelé l’exigence de procéder à une révision en profondeur de l’organisation du système public de santé au Québec. Le RAPIQ ne souhaite pas revenir sur la moralité questionnable des agissements du ministre de l’éducation (et médecin), mais plutô...

Notre passé nous rattrape : dévotion, abnégation et empathie.

Encore aujourd’hui, une infirmière forte et respectée sera celle qui ne prend pas de pause, qui écourte ses heures de repas et qui reste toujours un peu plus tard «pour s’assurer de ne rien oublier» et tout cela sans demander de voir son dévouement justement payé. À la lecture des différents textes publiés sur la question, nous constatons que les obligations déontologiques (liées à la continuité des soins) de l’infirmière sont souvent utilisées dans l’argumentaire des gestionnaires, eux-...

Editorial – Un appel à l’engagement et à la mobilisation

Collègues infirmières et infirmiers, À tous les jours, nous sommes plus de 73 000 professionnels, œuvrant dans différents secteurs, à prendre soin de la population québécoise, avec expertise et compassion. Quotidiennement, par notre pratique clinique, nos travaux de recherche, nos activités d’enseignement et dans nos pratiques de gestion, nous travaillons à offrir des soins de qualité et à assurer la sécurité des personnes que nous soignons. Or, nous constatons que notre capacité à offrir cette q...

Critique de la responsabilité sociale d’une profession, du potentiel inexploité de sa force collective et de la nécessité conséquente de son éveil

Document paru dans Aporia – Les infirmières et le «printemps érable» québécois  (2012: Vol.4, Numéro 3/Vol.4, Issue 3) Document : PPL_comment_2012-07   Par Pierre Pariseau-Legault, Inf., B. Sc. Étudiant à la maîtrise en droit et politiques de la santé Université de Sherbrooke Faculté de droit